Chargemente en cours de…

L’histoire

Le personnage principal, Laura, entre dans un monde enchanté, celui auquel on accède par le chant qui sert d’amplificateur aux passions humaines. Une à une, elle éveille les passions, comme des statues qu’on libérerait de l’immortalité ; elles vont se mouvoir et s’exprimer entre les deux pôles de l’âme : le grave, le sérieux et le piacevole, aimable. Laura découvre ensuite Eros, le dieu de l’amour. L’action va se dérouler autour du couple universel. Est-ce Orphée et Eurydice, Tristan et Isolde, Faust et Marguerite, Pinkerton et Butterfly.
Sur le modèle de la “théorie des passions” développée à la naissance de l’opéra et correspond à la période baroque. Nicolas Bianco nous éclaire sur l’origine de l’opéra tout en donnant une partition contemporaine et originale comprenant des citations “courtes” d’opéras existants, de l’improvisation, une utilisation du chant qui est ici celui qui porte les mots.
Sur scène, deux pianos, un piano classique et un piano préparé qui intègre le son électro à partir du son acoustique métamorphosant le son du piano classique. Joués par deux musiciens complices Carine et Nicolas Bianco.
Sur cette musique, la très charismatique et talentueuse mezzo-soprani Laura Tejeda-Martin et les danseurs chorégraphes Francesca Mattavelli et Denis Terrasse donnent à ce spectacle toute une profondeur et une richesse expressive rare et exceptionnelle.

Nicolas Bianco

Composition/argument/piano/préparé/scénographie

Carine Bianco

Piano/Piano préparé

Laura-Tejeda Martin

Chant

Francesca Mattavelli et Denis Terrasse

Danse/chorégraphie/scénographie

Renaud Colonimos

Création lumière